Le mandat ordinaire type « mandat architecte »



C’est le mandat qui laisse le plus de souplesse au Maître de l’Ouvrage. Les plans de construction sont établis par un architecte. Ensuite, il est réalisé une sélection de chaque corps d’état, sur la base de soumissions qui sont envoyées aux divers entrepreneurs de la région ou sur recommandations (architecte ou client). Un budget est alors établi par CFC (Code des Frais de la Construction) ou CFE (Code des Frais par Éléments). Le rapport de confiance et la synergie établie avec tous les acteurs et partenaires sont les clés du succès du projet. La direction des travaux encadre, manage et fédère tous les acteurs de la construction autour du projet.

De ce fait, le plan financier étant établi en fonction des différents appels d’offres, le budget final peut s’avérer légèrement différent de l’initial. Chaque devis est contrôlé et visé et les factures seront payées directement par le Maître de l’Ouvrage à l’entreprise concernée. Les paiements s’effectuent généralement après travaux. Ces processus de construction et de suivis permettent une certaine souplesse et aussi de moduler le projet en cours de route par des changements ou modifications souhaitées par le Maître de l’Ouvrage. Néanmoins, le coût sera en rapport des changements demandés.


C’est le mandat qui laisse le plus de souplesse au Maître de l’Ouvrage. Les plans de constructions sont établis par un architecte. Ensuite, il est réalisé une sélection de chaque corps d’état, sur la base de soumissions qui sont envoyées aux divers entrepreneurs de la région ou sur recommandations (architecte ou client). Un budget est alors établi par CFC (Code des Frais de la Construction) ou CFE (Code des Frais par Éléments). Le rapport de confiance et la synergie établie avec tous les acteurs et partenaires sont les clés du succès du projet. La direction des travaux encadre, manage et fédère tous les acteurs de la construction autour du projet.

De ce fait, le plan financier étant établi en fonction des différents appels d’offres, le budget final peut s’avérer légèrement différent de l’initial. Chaque devis et factures sont contrôlées/visées et seront payées directement par le Maître de l’Ouvrage à l’entreprise concernée. Les paiements s’effectuent généralement après travaux. Ces processus de construction et de suivis permettent une certaine souplesse et aussi de moduler le projet en cours de route par des changements ou modifications souhaitées par le Maître de l’Ouvrage. Néanmoins, le coût sera en rapport des changements demandés.


Financement

 

Le financement est simplifié et l’établissement financier analysera le projet sur la base du plan financier du projet, établi par CFC. Il n’y a pas de contrôle spécifique de l’organisme bancaire comparativement à l’entreprise générale. Cependant, avant le versement de chaque « Bon de Paiement » aux entrepreneurs, l’organisme bancaire vérifie la conformité des factures et l’adéquation du plan financier initialement établi. Le but de ce contrôle est de pouvoir directement réagir en cas de surcoût de l’un des postes de la construction et d’entreprendre des actions correctives (compensation/diminution d’un autre CFC, augmentation ou diminution du financement, etc…).